ROSENTHAL Marthe, Gilbert, Sylvie [144]

Sylvie ROSENTHAL [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]
Sylvie ROSENTHAL [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

Marthe ROSENTHAL née LEISCHENER est née le 14 novembre 1901 à Paris (6ème arrondissement) [Père : LEISCHENER Joseph, ferblantier et FELDMANN Dora, couturière].

Joseph LEISCHENER (né à Paris en juillet 1871), le père de Marthe était artisan ferblantier, plusieurs fois primé au concours Lépine. Il a effectué son service militaire à Toul et pendant la guerre de 1914-1918 fut renvoyé dans ses foyers pour charge de famille (six enfants). Il décède en 1940 lors de l’exode.

Elle se marie avec David ROSENTHAL né à Podu-Turc le 16 février 1894, employé de commerce au moment de son mariage, roumain d’origine, le 26 août 1924 à Paris (15ème arrondissement). De cette union vont naître deux enfants : Gilbert né le 25 septembre 1927 à Paris (14ème arrondissement) et Sylvie née le 08 juin 1930 à Paris (13ème arrondissement). Le couple est séparé depuis 1937 et David exploite un commerce de fournitures pour tailleurs.

Actes d’état civil Mairie de Paris [V4E_08587 et 15 M312, en ligne]

La date d’arrivée sur la presqu’île nous est inconnue et Marthe ROSENTHAL se fait recenser entre le 27 septembre et le 20 octobre 1940 à la mairie de Pornic sous le numéro 144. Elle habite alors Rue des Sables villa Ker Phi-Phi rue de la Terrasse à Pornic. Sa mère, Dora LEISCHENER âgée de 68 ans, est également présente ainsi que son frère Lucien.

Extrait liste recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Extrait liste recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

Villa Ker Phi-Phi, rue des Sables, Pornic © collection perticulière

Marthe ROSENTHAL est également recensée sur le registre manuscrit et dactylographié de l’arrondissement de Nantes.

Déclaration des entreprises juives novembre 1940 [ADLA 1694W21]

Suite au recensement, marchande foraine en tissus, ne pouvant plus exercer son commerce sur les marchés, Marthe ROSENTHAL se trouve dans une situation catastrophique qu’elle expose au Préfet de Loire-Inférieure, demandant à se faire radier de la liste de recensement.

Courrier de Marthe ROSENTHAL au Préfet de Loire-Inférieure, sans date [ADLA 1694W21]
Courrier de Marthe ROSENTHAL au Préfet de Loire-Inférieure, sans date [ADLA 1694W21]

En novembre 1941, Marthe ROSENTHAL réécrit au Préfet de Loire-Inférieure exposant sa situation. Suite au deuxième recensement des Juifs de juin 1941, et toujours dans l’espoir de se faire rayer des listes de recensement, elle a fait baptiser ses enfants en août 1941 ainsi qu’elle même par l’abbé Jean-Louis CORBINEAU, curé de Pornic.

Lettre de marthe ROSENTHAL au Préfet de Loire-Inférieure 18 novembre 1941 [ADLA 1694 W 21]
Lettre de Marthe ROSENTHAL au sous-préfet de Loire-Inférieure 18 novembre 1941 [ADLA 1694 W 21]

Certificats de baptème [ADLA 1694W21]

Bureau de bienfaisance Abbé Corbineau [Archives Municipales de Pornic, D2]
Bureau de bienfaisance Abbé Corbineau [Archives Municipales de Pornic, D2]

La réponse de la sous-préfecture de Saint-Nazaire d’une froideur absolue ne permet pas à Marthe ROSENTHAL d’obtenir ce qu’elle souhaite.

Lettre sous-préfecture/préfecture 18 décembre 1941 [ADLA 1694W21]
Lettre Sous-Préfecture/Préfecture 18 décembre 1941 [ADLA 1694W21]

Marthe ROSENTHAL récupère pour elle et ses deux enfants ses cartes d’alimentation auprès de la mairie de Pornic.

Marthe et ses deux enfants sont arrêtés entre le 15 et le 17 juillet 1942, transférés sur Nantes puis sur Angers.

La plus jeune, Sylvie, non déportable à ce moment-là en raison de son âge, est rayée de la liste du convoi numéro 8 et est transférée sans sa mère ni son frère au Camp de la Lande à Monts près de Tours. Transférée fin août 1942 à Drancy, elle est déportée par le convoi numéro 36 le 23 septembre 1942 de Drancy vers Auschwitz. Elle a été gazée à l’arrivée du convoi. Elle avait 12 ans.

Registre chronologique entrées/sorties Camp de la Lande [ADIL 120W18]
Registre chronologique entrées/sorties Camp de la Lande [ADIL 120W18]

Fille de Monsieur Rosenthal, propriétaire d’un magasin de fournitures pour tailleurs, contigu de celui de Monsieur Osvald. Ce dernier a demandé à l’adopter auprès du Commissariat Général aux Questions Juives, après le départ de son père aux Armées. Elle avait trouvé refuge à Pornic avec sa mère et son frère, avant d’être internée à l’âge de 12 ans au camp de la Lande à Monts (Indre et Loire). Source :
Notice biographique, Mémorial de la Shoah

Marthe et son fils ainé, Gilbert sont déportés par le convoi numéro 8 d’Angers vers Auschwitz le 20 juillet 1942. Marthe avait 40 ans et Gilbert 14 ans. Son frère Lucien, âgé de 33 ans, a été déporté par le convoi n° 01 au départ de Drancy par Compiègne vers Auschwitz le 27 mars 1942 et est décédé un mois après son arrivée le 14 avril 1942. Dora LEISCHENER, la mère de Marthe et Lucien, présente à Pornic en même temps que sa fille, n’a pas été déportée.

Liste convoi 8 et convoi 36 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

Les actes de décès seront retranscrits tardivement en 2014 pour Gilbert et Sylvie au Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

DREYFUS Henriette [32]

Henriette (Anne) DREYFUS est née le 14 juillet 1868 à Mommenheim (Bas-Rhin) [Père : FLESCHNER Simon de profession revendeur et Mère : MOCH Rosalie, ménagère].

Acte Naissance DREYFUSS Henriette [AD Bas-Rhin, 4E301, en ligne]
Acte Naissance DREYFUS Henriette [AD Bas-Rhin, 4E301, en ligne]

Henriette DREYFUS se déclare auprès de la sous-préfecture de Saint-Nazaire ou mairie de Pornic entre le 27 septembre 1940 et le 20 octobre 1940 conformément à la 1ère ordonnance allemande du 27 septembre 1940. Elle se déclare sous le numéro 32. Elle habite alors à Pornic sans précision de lieu. Il semble qu’il y ait eu une erreur sur son prénom.

Extrait liste recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Extrait liste recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

Emile AARON vient récupérer la carte d’alimentation d’Anne DREYFUS le 5 novembre 1941 (catégorie V, plus de 70 ans) et signe le registre auprès de la mairie de Pornic.

Registre distribution cartes d’alimentation Mairie de Pornic [Archives Municipales de Pornic, H15]

Au vu des informations disponibles sur cette liste, elle s’est déplacée sur Paris au cours de l’automne 1940 et revient sur la côte atlantique où elle se trouve à l’hospice de Pornic au 28 juillet 1942.

Contrôle de présence des Juifs [ADLA 1694W25]

D’après les informations dont nous disposons, il semble que Henriette DREYFUSS n’ait pas été déportée.

LEVY Gustave, Yvonne (NR)

Gustave LEVY est né à Paris le 13 mai 1887 dans le 15ème arrondissement [Père : LEVY Lazare et Mère : Esther Mathilde DEPAZ, marchande des marées]. Il se marie avec Yvonne MOREILLE née à Nantes le 20 juin 1880 (5ème canton). Le mariage a lieu à Paris dans le 11ème arrondissement le 19 mai 1917. Ils habitent tous les deux 90, rue du Faubourg du Temple dans le 11ème arrondissement à Paris. Gustave LEVY exerce lors de son mariage la profession de représentant de commerce.

Actes d’Etat Civil de Gustave LEVY [Archives Municipales Paris AD075EC_V4E_07140_0075 et AD075EC_11M477_0106] et Acte d’Etat Civil d’Yvonne MOREILLE [Archives Municipales de Nantes, 1E1784, en ligne]

Bulletin de mariage de Gustave LEVY et Yvonne MOREILLE [DAVCC 21 P 477 706]
Bulletin de mariage de Gustave LEVY et Yvonne MOREILLE [DAVCC 21 P 477 706]

Gustave LEVY n’est pas recensé sur l’arrondissement de Saint-Nazaire, réside à Pornic et se trouve juste sur les listes d’arrestations en n°123. Il réside avec son épouse rue de la Dette à Pornic. Il est arrêté à son domicile le 16 juillet 1942 par la police allemande.

Liste des arrestations 1942-1944 [ADLA 1694W25]
Liste des arrestations 1942-1944 [ADLA 1694W25]

Il est déporté par le convoi numéro 8 du 20 juillet 1942 d’Angers vers Auschwitz.

Liste convoi 8 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]
Liste convoi 8 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

Samuel JANOWSKI va témoigner par écrit des circonstances du décès de son ami : « Je déclare que ce dernier est décédé le 26 juillet 1942 à la suite de mauvais traitements qu’il a dû subir par les allemands (coups de bâton, nerf de boeuf renforcé de fils de fer… »

Dossier de Gustave LEVY  [DAVCC 21 P 477 706]
Dossier de Gustave LEVY [DAVCC 21 P 477 706]

Yvonne LEVY va effectuer les demandes de régularisation d’état civil auprès du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre soutenue par le député et maire-adjoint de Saint-Nazaire : Jean GUITTON.

KOCH Raoul, Anna [92]

Samuel Raoul KOCH (prénom usuel Raoul) est né le 13 octobre 1893 à Paris (8ème arrondissement) [Père : Maximilien Charles KOCH de profession ingénieur des Arts et Manufactures, Mère : Sophie BRUHL]. Il se marie avec Anna Yvonne LE GUYADER née à Nantes le 28 décembre 1900 [Père : Yves marie LE GUYADER, riveur puis patron-pêcheur et Mère : Anastasie BOSCHET, tailleuse]. Le mariage a lieu le 14 mars 1932 à Paris (17ème arrondissement) et Samuel KOCH est alors Chef de publicité et habite 113, rue des Moines dans le 17ème arrondissement. En 1914, il exerçait la profession de directeur technique dans une beurrerie.

Actes d’Etat Civil [Archives de la Mairie de Paris, AD075EC_17M450_0070 et AD075EC_V4E_08689_0121, en ligne]

Raoul Samuel KOCH est un ancien combattant de la guerre de 1914-1918 et a été mobilisé à l’automne 1939. Il est incorporé en 1916 dans le 1er Groupe d’Aviation puis 2ème Groupe d’Aviation en 1917, il obtiendra un certificat de bonne conduite et sera démobilisé en 1919. Le 24 août 1939, il est affecté au 107ème Bataillon de l’Air à Paris et sera réformé définitif le 01 décembre 1939 pour des problèmes intestinaux.

Les époux qui n’ont pas d’enfant sont au moins présents au mois de septembre/octobre 1940 et résident à Pornic, Villa Ty Mahé, avenue Jeanne d’Arc. Nous ne connaissons pas leur date d’arrivée.

Entre le 27 septembre et le 20 octobre 1940 suite à la 1ère ordonnance allemande du 27 septembre 1940, Raoul KOCH se fait recenser auprès de la sous-préfecture de Saint-Nazaire (ou à la mairie de Pornic) sous le numéro 92. Sa femme n’est pas juive.

Extrait Liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Extrait Liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

Les époux quittent Pornic avant l’envoi de la liste dactylographiée à la Préfecture de Loire-Inférieure le 08 novembre 1940 et retournent au 113, rue des Moines dans le 17ème arrondissement.

Lors de la remise de son étoile jaune en juin 1942 au commissariat de son arrondissement, la Préfecture de Police enquête pour savoir si Samuel KOCH s’est bien fait recenser en Loire-Inférieure.

Samuel KOCH est arrêté le 05 juin 1943 au 3 rue Alexandre Charpentier (17ème arrondissement) où il se cachait sous le nom de Louis SORIN. Il est interné à Fresnes à cette date jusqu’au 23 novembre 1943 où il est interné à Drancy sous le matricule 8539.

Carnet de fouilles de Raoul KOCH [CDJC, Mémorial de la Shoah en ligne]
Carnet de fouilles de Raoul KOCH [CDJC, Mémorial de la Shoah en ligne]

Il est déporté par le convoi numéro 64 au départ de Drancy vers Auschwitz le 07 décembre 1943.

Lise convoi 64 07 décembre 1943 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]
Lise convoi 64 07 décembre 1943 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

Samuel Raoul KOCH est décédé des suites de sa déportation à l’âge de 60 ans. Son épouse non-juive décède à Nantes le 20 septembre 1972.

C’est Anna qui s’occupera à la fin de la guerre des démarches administratives auprès du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre afin d’obtenir les différents certificats et attestations et en particulier d’obtenir pour son mari le statut de déporté politique. Par ailleurs Monsieur et Madame Moïse KOCH 70, rue Boissière Paris (16ème arrondissement) effectue une demande de recherche de déporté auprès du même ministère en octobre 1945.

Registre Matricule de Raoul Samuel KOCH Matricule 2488 [Archives de Paris, D4R1 1734]