WITTKOWSKY Rose (NR)

Rose WITTKOWSKY 1939 [ADLA 4M933]
Rose WITTKOWSKY 1939 [ADLA 4M933]

Rose WITTKOWSKY est réfugiée de septembre 1939 jusqu’en octobre 1940 d’abord Villa Rieuse avenue de la Tourangelle puis Avenue de Paris.

Villa Rieuse Avenue de la Tourangelle LA BAULE

Rose est née le 23 juillet 1899 à Nowy Tomyśl (Pologne) et est de nationalité allemande. Elle est à priori célibataire et arrive à La Baule où elle effectue une demande de carte d’identité le 14 septembre 1940. Elle se rend à Paris en octobre 1940 au 51 rue des Petites Ecuries dans le 10ème arrondissement et le 22 novembre 1940 au 38, rue de Bellefond dans le 9ème arrondissement, date à laquelle elle quitte définitivement l’arrondissement de Saint-Nazaire.

Dès l’automne 1940, la mention « Juif » ou Juive » doit être apposée sur les cartes d’identité ou les récépissés, ce que ne manque pas de rappeler le sous-préfet de Saint-Nazaire aux maires de son arrondissement.

Courrier Sous-préfet de Saint-Nazaore aux maires de l’arrondissement 22 octobre 1940 [Archives Municipales de Saint-Brévin, H13]

Lors de sa demande de carte d’identité la mention « Juive » a été apposée sur son récépissé.

Dossier d'étranger de Rose WITTKOWSKY [4M933]
Dossier d’étranger de Rose WITTKOWSKY [4M933]

Rose WITTKOWSKY s’est rendu en zone Sud et réside à l’Hôtel Franck, rue Paganini, à Nice (Alpes-Maritimes). Elle est arrêtée (date inconnue) transférée sur Drancy et déportée le 02 septembre 1942 par le convoi numéro 27 de Drancy à Auschwitz.

Liste convoi 27 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]
Liste convoi 27 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

En l’absence d’information, elle a été déclarée décédée cinq jours après l’arrivée du convoi. Rose avait 43 ans.

Dossier d’étranger de Rose WITTKOWSKY [ADLA 4M933]

MOREJN Ilja [10]

Ilja MOREJN 1940 [ADML 120W62]

Ilja MOREJN est né le 24 janvier 1914 à Rubyns (Rubyniski, Lettonie, Pologne).

Fiche Polonais, Autrichiens 1943 [ADLA 1694W25]

Arrivé en France en 1933 à l’âge de 9 ans par la Belgique, Ilja va poursuivre des études dans le secteur de Nancy pour devenir électricien secteur où il reste jusqu’au début du mois de mai 1940. Il réside 63, rue des Jardiniers puis 58, rue des Ponts à Nancy. Evacué en juin 1940, il va séjourner dans diverses centres d’accueil en France avant d’arriver sur le secteur de la presqu’île à la même période. Il y trouve un emploi d’électricien aux Aciéries et Forges du Nord et de l’Est appelée par ailleurs Forges de Trignac. Il habite à l’Hôtel des Voyageurs au 17, rue de Méan à Trignac. Les Forges de Trignac fournissent entre autres les plaques ou structures en acier pour alimenter les Chantiers navals de Saint-Nazaire.

Il s’est fait recenser à la sous-préfecture de Saint-Nazaire entre le 27 septembre et le 20 octobre 1940 sous le numéro 10. Sur la liste dactylographiée transmise de la sous-préfecture de Saint-Nazaire à la Préfecture de Nantes, il est noté « Parti ». A donc quitté Saint-Nazaire où il s’est déclaré habiter au 17, rue de Méan au cours de l’automne 1940.

Liste dactylographiée recensement Juifs 08 novembre 1940 [1694W25]
Liste dactylographiée recensement Juifs 08 novembre 1940 [1694W25]

Il était domicilié à Ingrandes-sur-Loire puis à Angers puis à St Clément-des-Levées où il arrive le 29 novembre 1940. En date du 13 juin 1942, un rapport du Maire de cette commune indique à la Préfecture, que «cet Israélite polonais» habite depuis plusieurs mois à Saumur. Le 19 juin 1942, M. MOREJN est arrêté en zone libre, interné au camp de Châteauroux. http://marche.franck.free.fr/pdf/juifs_saumurois.pdf
Puis il est transféré au camp de Nexon, avant de parvenir à Drancy.
Il sera déporté par le convoi 27 du 2 septembre 1942 de Drancy vers Auschwitz.

Liste convoi [CDJC, Mémorial d ela Shoah, en ligne]
Liste convoi [CDJC, Mémorial d ela Shoah, en ligne]

Dossier d’étranger de Ilja MOREJN [ADML 120W62]