COHEN Sarah, Esther [48]

Sarah COHEN est née en 1866 à Constantinople et a trois enfants : Esther COHEN née le 16 février 1900 à Constantinople, Rebecca née le 03 janvier 1901 à Constantinople et Jacques né le 19 mai 1889 à Constantinople. Son mari Salomon est décédé en 1937. Elle habite à Paris dans le 10ème arrondissement 4, boulevard de Bonne Nouvelle dans le même immeuble que la famille RODITI avec sa fille Esther, célibataire.

Recensement de population 1936 Porte de Saint-Denis [Archives de Paris, M8_581_0004]
Recensement de population 1936 Porte de Saint-Denis [Archives de Paris, M8_581_0004]

Présente sur la presqu’île (date d’arrivée inconnue), elle se fait recenser en tant que Juif (juste après la famille RODITI) auprès de la sous-préfecture de Saint-Nazaire (ou au commissariat de La Baule) entre le 27 septembre et le 20 octobre 1940 sous le numéro 48.

Extrait liste recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Extrait liste recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

Elle quitte la presqu’île entre le 26 janvier et le 25 février 1941 avec sa fille à destination de Paris.

Changement résidence Israëlites février 1941 [ADLA 1694W25]
Changement résidence Israëlites février 1941 [ADLA 1694W25]

A Paris, lorsqu’elles se présentent pour récupérer leurs étoiles jaunes, la Préfecture de Police enquête pour savoir si les deux femmes ont bien été recensées sur La Baule.

La police française effectue un contrôle d’identité et elles sont arrêtées en possession de fausses pièces d’identité destinées à se rendre en Espagne (source SHD). Elle sont internées au camp de Drancy le 22 août 1943, Sarah sous le numéro 4291 et Esther sous le numéro 4292.

Sarah et Esther COHEN sont déportées par le convoi numéro 59 de Drancy à Auschwitz le 02 septembre 1943. Sarah avait 77 ans et sa fille 43 ans.

Liste convoi 59 02 septembre 1943 [CDJC, Mémorial de la Shoah, Paris]
Liste convoi 59 02 septembre 1943 [CDJC, Mémorial de la Shoah, Paris]

A la fin de la guerre, Rebecca HATEM (née COHEN), la fille de Sarah effectue les démarches auprès du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre afin d’obtenir les certificats de disparition puis actes de décès et statuts de déporté politique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s