MISRACHI Kadon, Isaac, Yvette [21]

Kadon BENSUSSEN se marie très jeune à l’âge de seize ans avec Isaac MISRACHI le 15 juin 1929 dans le 11ème arrondissement. Née le 23 septembre 1912 à Constantinople [Père : BENSUSSEN Montèche, employé et Mère : Perla], elle se dirige vers la côte atlantique au printemps 1939 avec son mari Isaac né en 1904, le 15 septembre à Constantinople [Père : Israël MISRACHI et Mère : Victoria]. Isaac (prénom usuel Jacques) exerce lors de son mariage la profession de chauffeur et en 1940 exerce celle de marchand forain. Le couple a une enfant : Yvette Victoria née le 18 août 1934 à Paris dans le 12ème arrondissement.

Mariage MISRACHI/BENSUSEN [Archives de Paris, EC_11M544_B_0039]
Mariage MISRACHI/BENSUSEN [Archives de Paris, EC_11M544_B_0039]
Acte de mariage de Isaac MISRACHI et Kadon BENSUSEN [DAVCC Caen, 21 P 517076]
Acte de mariage de Isaac MISRACHI et Kadon BENSUSEN [DAVCC Caen, 21 P 517076]

Le couple en tant qu’étranger fait viser ses pièces d’identité auprès de la Mairie de Pornichet . Ils habitent tous les trois 5, cité Industrielle dans le 11ème arrondissement et logent à Pornichet, Maison Jeanneau, avenue de la Gare avec les époux BENSUSSEN qui habitent par ailleurs à la même adresse à Paris.

Visas pièces d'identité [Archives Municipales de Pornichet]
Visas pièces d’identité [Archives Municipales de Pornichet]
Recensement Paris 1936 Roquette [Archives de Paris, M8 589]
Recensement Paris 1936 Roquette [Archives de Paris, M8 589]

Isaac quitte Pornichet le 1 septembre 1939 et son épouse, conformément à la 1ère ordonnance allemande, se fait recenser entre le 27 septembre et le 20 octobre 1940 auprès de la sous-préfecture de Saint-Nazaire (ou mairie de Pornichet) (numéro 21).

Extrait liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Extrait liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

Kadon a par ailleurs fait une demande de carte d’identité pour étrangers le 29 décembre 1939 auprès du commissariat de police de Pornichet. Elle déménage de Pornichet pour Saint-Nazaire, 43, rue des Halles le 31 août 1940 puis part pour Paris.

Demande de carte d'identité [Archives Municipales de Pornichet 2I2]
Demande de carte d’identité [Archives Municipales de Pornichet 2I2]

Il est arrêté lors de la rafle du 20 août 1941 en même temps que son beau-père Yechua BENSUSEN qui touchent 4232 hommes français ou étrangers essentiellement dans le XIème arrondissement.

Le matin du 20 août 1941, des policiers français soutenus par des allemands en uniforme ont envahi les rues du 11ème arrondissement de Paris. C’est un véritable piège qui se prépare, tous les hommes français ou étrangers sont contrôlés et les juifs envoyés vers la place Voltaire. Toutes les entrées des stations de métro entre République et Nation sont bouclées. Commence alors l’impensable, une vaste manipulation dont les acteurs n’imaginent pas l’étendue, pour certains, ce sera le début de la fin, un voyage douloureux vers l’abandon et la mort. Ceux qui étaient allé s’enregistrer au commissariat conformément à l’ordonnance du 27 septembre 1940 publiée en zone occupée (stipulant que « toute personne juive devra se présenter jusqu’au 20 octobre auprès du sous-préfet de l’arrondissement dans lequel elle a son domicile habituel pour se faire inscrire sur un registre spécial »), ont déjà été appréhendés directement chez eux. Ceux qui étaient « connus » comme des familles juives du quartier, même non répertoriée, aussi. Les femmes sont épargnées et personne ne sait où sont emmenés les juifs. Cette rafle « surprise », contrairement à celle qui l’a précédé le 14 mai, utilise comme prétexte un simple contrôle d’identité à la préfecture de Police. Les 4232 personnes arrêtées ont toutes été conduites dans des autobus parisien à plate-forme, de la place Voltaire, direction le camp de Drancy, tristement inauguré à cette occasion. Ces premières rafles avaient pour but de fournir de la main d’œuvre aux nazis et c’est ce qui explique que beaucoup des juifs qui en ont fait parti furent libérés avant que le camp de Drancy devienne un camp de transit dont « la marchandise » était tout simplement redirigée vers les camps d’Auschwitz-Birkenau, à partir de mars 1942, afin d’y être exterminée. source : http://www.crif.org/fr/actualites/La-rafle-meconnue-du-20-ao

Il est interné à Drancy puis est déporté par le convoi numéro 32 du 14 septembre 1942 de Drancy vers Auschwitz.

Liste convoi 32 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]
Liste convoi 32 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

Kadon effectue une demande de recherches de déporté auprès du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de guerre. Le résultat de l’enquête en 1947 précise : « Déclaration de Monsieur BENGER Siegfried demeurant à Oberhausen, 73 Blucherstrasse :

Monsieur MISRACHI a été interné en 1942 au camp de Drancy où ils firent connaissance. Dirigés ensuite sur le camp de Blechhammer, ils demeurèrent en contact jusqu’en avril 1944. MISRACHI, après une maladie de six semaines, fut dirigé sur un autre camp à environ 100 kms de Blechhammer près de la frontière tchèque où il aurait été employé en qualité de monteur.

Il fut déporté ensuite sur le camp de Gross Rosen vers le 04 février 1945 puis à Buchenwald jusqu’à la libération. De nombreux déportés furent abattus par les SS pendant le transfert mais Monsieur BENGER ne peut préciser aucun nom.

Il se rappelle par contre du chef de colonne, un polonais nommé RAUSCH ayant demeuré 20 ans à Paris et qui serait rentré en France. Celui-ci serait un des exécuteurs de ce convoi. »

Par ailleurs, il aurait été également vu en janvier 1945 à l’infirmerie d’Auschwitz.

Les différentes informations recueillies ne permettent pas avec certitude et comme dans la majorité des cas des personnes déportées de déterminer ni la date, ni l’endroit exact où Isaac est décédé.

Kadon et Yvette résident en 1954 avec Perla BENSUSEN au 10, passage Josset dans le 11ème arrondissement et obtiennent dans un premier temps un acte de disparition puis obtiennent le statut de déporté politique pour Isaac.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s