GRUNAPFEL Céline (NR)

Céline GRUNAPFEL sans date [AMSB H13]
Céline GRUNAPFEL sans date [AMSB H13]

Céline GRUNAPFEL née BLUM est réfugiée à Paris puis à Saint-Brévin au moment de l’entrée en guerre le 05 septembre 1939 [Visa des Etrangers, AMSB/H13]. Née le 18 novembre 1874 à Kirchen, elle réside dans la commune (sans lieu) venant de Paris (18ème arrondissement) au 4, villa Armand. Mariée depuis le 08 octobre 1907 à Paris (8ème arrondissement) avec Salomon GRUNAPFEL (né le 14 janvier 1967 à Zablocie (Pologne), elle est mère de deux enfants : Amélie (prénom usuel Mily) née le 07 octobre 1912 à Dijon (Côte d’Or) et de Joseph Jacques (prénom usuel Jacques) né le 06 janvier 1917 à Paris (11ème arrondissement) qui changera de nom pour GRIMOT en 1952.

Dossier de Céline GRUNAPFEL [DAVCC 21 P 459 248]
Dossier de Céline GRUNAPFEL [DAVCC 21 P 459 248]

Elle effectue une demande de renouvellement de carte d’identité en février 1940. Elle demande à ce que sa soeur Jeannette BLUM, restée à Paris, puisse toucher l’allocation militaire qui lui est versée en tant que veuve de guerre en mai 1940.

 Carnet à souches de demande de carte d'identité de Céline GRUNAPFEL sans date [AMSB H13]
Carnet à souches de demande de carte d’identité de Céline GRUNAPFEL sans date [AMSB H13]
AMSB H13
AMSB H13

Elle rejoint Paris avant le mois de septembre/octobre 1940. Elle est arrêtée le 27 septembre 1943 à son domicile du 04 villa Armand (Paris, 18ème) par la police française (Monsieur Vachon, inspecteur à la Police Judiciaire accompagné d’un agent du Commissariat des Grandes Carrières) sur ordre des Autorités Allemandes de l’avenue Foch pour être emmenée à la Préfecture puis internée à Drancy le 28 septembre 1943 sous le numéro matricule 5616 puis déportée par le convoi numéro 60 du 07 octobre 1943.

Carnet de fouilles DRANCY de Céline GRUNAPFEL [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

Céline GRUNAPFEL a été exterminée à Auschwitz, elle avait 68 ans.

Liste convoi 60 [CDJC, Mémorial de la Shoah, Paris]
Liste convoi 60 [CDJC, Mémorial de la Shoah, Paris]

Jacques et Mily, ses enfants, s’occuperont après-guerre des formalités administratives d’état-civil auprès du Ministère des Anciens Combattants concernant leur mère morte en déportation.

Une feuille de témoignage sera déposée par son fils sur le site de Yad Vashem.

Feuille de témoignage [Yad Vashem, en ligne]
Feuille de témoignage [Yad Vashem, en ligne]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s