BESSO Linda, Jacqueline, Jeannine, Marc

Linda BESSO [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]
Linda BESSO [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

Linda BESSO née BENTATA est née à Alexandrie (Egypte) le 10 février 1903. Elle était mariée avec Robert BESSO né le 26 mars 1890 à Corfou (Grèce) mais qui est décédé à Vittel le 09 août 1937. Le couple a trois enfants : Jacqueline, l’aînée, née le 11 juillet 1924 à Bruxelles, Jeannine la cadette née le 05 juillet 1927 à Bruxelles et Marc Alfred dit Freddy né le 18 février 1929 à Bruxelles.

Acte de naissance de Marc BESSO [Etat Civil, Bruxelles]
Acte de naissance de Marc BESSO [Etat Civil, Bruxelles]

Linda BESSO a grandi à Manchester puis est partie vivre à Milan avec son mari» racontent Jacqueline et Jack, deux des neveux. «Veuve en 1937, elle revint en Angleterre. Les propos rassurant de Chamberlain, le Premier ministre Britannique, après son entrevue avec Hitler l’incitèrent à rejoindre Bruxelles où sa fille aînée préparait le bac». Quelques mois plus tard la Belgique tombe. Fuyant devant l’occupant, Linda et ses trois enfants âgés de 18, 15 et 13 ans, se retrouvent à La Baule. En terre inconnue. En juin 1941 ils y louent la villa «Martine», avenue de Lorraine.

Robert BESSO est le frère de Maurice et les deux familles quittent Bruxelles peu de temps avant l’entrée en guerre pour se réfugier à La Baule où les deux familles arrivent le 18 juillet 1939. Linda et ses trois enfants logent alors Villa Martine, avenue d’Alsace à La Baule.

Villa Martine Avenue d'Alsace la Baule
Villa Martine Avenue d’Alsace la Baule
Villa Martine Avenue d'Alsace la Baule
Villa Martine Avenue d’Alsace la Baule

Jacqueline, l’aînée, va passer son baccalauréat à La Baule qu’elle va obtenir. Elle était inscrite au cours « Le Cid » dans une villa portant le même nom située en front de mer. Au moment de l’arrivée des Allemands en presqu’île, la villa est réquisitionnée et le cours « Le Cid » se déplace dans une autre villa à l’angle de l’avenue de la Pierre Percée au numéro 12 et l’angle de l’allée des Platanes. Jean de NEYMAN qui était professeur de physique-chimie a enseigné au cours Le Cid et a donc enseigné auprès de Jacqueline et Freddy.

Plaque Jean de Neyman 12, avenue de la Pierre Percée La Baule

http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article22247, notice DE NEYMAN Jean, Casimir par Guy Haudebourg, Guy Krivopissko, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 29 juillet 2019.

https://resistance-44.fr/?Jean-de-Neyman,227

La Mouette du 20 juillet 1941 et 04 octobre 1941 [ADLA, presse en ligne]

Villa Le Cid occupée par la sous-préfecture de Saint-Nazaire date inconnue

Une troupe de théâtre composée d’élèves du cours va y être créée en mai 1941. « Les Compagnons du Cid » montent pour la première fois sur les planches. Jacqueline y joue le rôle d’Armande dans le 3ème acte des Femmes Savantes de Molière.

La Mouette 04 mai 1941 [ADLA, presse en ligne]
La Mouette 04 mai 1941 [ADLA, presse en ligne]
Jacqueline BESSO [ADML 120W58]
Jacqueline BESSO [ADML 120W58]

En juin 1942, les Autorités allemandes (SD) demande des renseignements auprès des autorités françaises au sujet entre autres des familles BESSO.

Contrôle des étrangers [ADLA 1803W106]
Contrôle des étrangers [ADLA 1803W106]

La famille BESSO est arrêtée le 16 juillet 1942 à son domicile puis transférée vers Saint-Nazaire, Nantes puis Angers au Grand Séminaire.

Liste approximative des arrestations [ADLA 1694W25]
Liste approximative des arrestations [ADLA 1694W25]

Le lendemain de l’arrestation, la villa est visitée et « les armoires et buffets sont presque vides » (comme la villa La Pinada à La Baule où logeait la famille FISCHER, la villa Ma Miniou à Saint-Marie-sur-Mer où logeaient les familles CERF/SEIDENGART…).

Rapport de Gendarmerie 04 septembre 1942 [Archives Municipales de La Baule]
Rapport de Gendarmerie 04 septembre 1942 [Archives Municipales de La Baule]

Les quatre membres de la famille sont inscrites sur la liste du convoi numéro 8 mais néanmoins ne montent pas dans le train.

Liste convoi numéro 8 Angers-Auschwitz [CDJC, Mémorial de la Shoah]

Nous n’avons aucune information sur la raison pour laquelle la famille échappe à ce moment-là à la déportation dans ce convoi. La famille est assignée à résidence à l’Hôtel de France, place de la Gare à Angers. Il semble bien par ailleurs que quelqu’un soit intervenu pour ne pas faire déporter la famille. Au moment de la réception de la nouvelle carte d’identité de Jacqueline, il est demandé à ce que la mention Juif n’y soit pas apposée.

Dossier d'étranger de Jacqueline BESSO [ADML 120W58]
Dossier d’étranger de Jacqueline BESSO [ADML 120W58]

La famille est arrêtée le 10 août 1942 puis transférée au camp de la Lande à Monts près de Tours où « elle est logée sur de la paille dans la partie gauche du bâtiment numéro 10 servant pour l’épluchage des légumes, seul local encore disponible dans le camp« .

Registre Entrées/Sorties Camp de La Lande [ADIL 120W17]
Registre Entrées/Sorties Camp de La Lande [ADIL 120W17]
Plan Camp de La Lande [Archives Nationales, F7/15059]
Plan Camp de La Lande [Archives Nationales, F7/15059]

Fiches d’internement du Camp de La Lande [Archives Départementales d’Indre-et-Loire 120W17]

Au camp de La Lande, Marc dit Freddy BESSO écrit une lettre à son meilleur ami, Paul [CLAYESSENS] à La Baule par l’intermédiaire de Madame NEVEUX habitant Villa La Petite Dune, avenue de la mer :

La Lande, le 20 septembre 1942

Cher Paul

Tu ne peux savoir à quel point ta lettre m’a fait plaisir. Tu ne peux savoir ce que c’est que de savoir que quelqu’un pense à vous. Ici, je m’ennuie terriblement et c’est pourquoi je te demanderai de m’envoyer si tu as un jeu de cartes à toi, je te serai très reconnaissant. Que fais-tu de beau . Vas-tu à la pêche avec Georges ? René est-il de retour ? En tous cas, n’oublie pas de dire à Georges qu’il m’écrive car cela est un réconfort.
J’espère que ta maman et tes frères vont bien. Meilleurs amitiés et mes respectueux hommages à ta mère

Freddy

La famille est transférée du Camp de La Lande vers Drancy le 13 octobre 1942.

Fiches d’internement du camp de Drancy [Archives Nationales, F9/5680]

Puis la famille est déportée par le convoi numéro 45 en même temps que les 5 autres membres de la famille de Maurice BESSO le 11 novembre 1942 de Drancy vers Auschwitz.

Liste convoi 45 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]
Liste convoi 45 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

Linda 39 ans, Jacqueline 18 ans, Jeannine 15 ans et Freddy 13 ans ont été exterminés à Auschwitz-Birkenau. En l’absence d’informations, ils ont été déclarés morts pour la France 5 jours après l’arrivée du convoi.

Le frère de Linda, Robert Victor BENTATA [https://farhi.org/wc172/wc172_066.html] qui réside à Manchester, cherche à savoir ce que sont devenus sa soeur et neveu et nièces à la fin de la guerre. Une information lui sera transmise via les fiches de Drancy (verso).

Jacqueline et Jack BENTATA, les enfants de Robert, tenteront en juin 2010 de retrouver une famille bauloise afin de les remercier d’un geste particulièrement attentionné et se déplaceront à La Baule afin de la retrouver.

Robert DESPRETZ témoignera au sujet de la famille BESSO en octobre 2010.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s