AUERBACH Paul, Else

Else et Paul AUERBACH Villa Serpolette Le Pouliguen
Else et Paul AUERBACH Villa Serpolette Le Pouliguen

Paul Israël AUERBACH est né le 18 janvier 1885 à Krotoschyn (Pologne) et est marié avec Else AUERBACH née MANASSE née le 07 mai 1888 à Gniezno (Pologne).

Paul travaillait chez son oncle dans le commerce de bois à Gnesen où il rencontre Else Manasse fille d’un propriétaire de brasserie. Ils se marient en 1912 à Gnesen et émigre à Posen en Allemagne pour ouvrir leur propre commerce d’import/export en bois. Quand la première guerre mondiale débute, Posen tombe entre les mains polonaises, sa femme Else et sa fille Eva née le 31 janvier 1913 à Krotoschyn (Pologne) décide d’émigrer à Berlin en Allemagne. C’est à ce moment que leur seconde fille, Ina naît en 1914, le 11 septembre 1914 à Berlin (Allemagne).

Paul, Else et leurs filles Eva et Ina avec José Bythiner, sa femme et leurs enfants décident de partir de Posen pour Dantzig (à cette époque, c’était un territoire libre après le traité de paix de la guerre de 1914-1918). Ils achètent une maison à Dantzig au 16 Waeldchen Strasse. Et Paul recommence son commerce d’import/export en bois. Il avait ainsi une scierie à la fois en Pologne et une autre à Dantzig en 1925.

Puis, ils déménagent dans une maison à Zopot au 6 Koenig Strasse (Pologne) puis ils migrent à Berlin en 1929.

Quand Hitler arrive au pouvoir en 1933, Paul vend ses deux commerces et quitte Berlin pour Paris où il arrive en août 1933. Ils louaient un appartement au 43, rue de la Ferme à Neuilly-sur-Seine. C’est à Neuilly-sur-Seine qu’Eva va se marier et il semble que Paul en France utilise le prénom Joël.

A Paris, Paul achète un commerce de confection (comme son frère Ildefons à Berlin). Après que leurs deux filles se soient mariées, Paul et Else séjournent un temps à Varsovie où ils sont chargés de la promotion de l’entreprise de machines à coudre allemande PFAFF.

Peu de temps après, il retourne à Paris puis se rendent au Pouliguen (octobre 1939). En décembre 1940, son commerce est aryanisé.

Ils louent une maison Villa Serpolette, 17, rue Jeanne d’Arc. Ils étaient inscrits sur liste d’émigration en partance pour la Palestine mais leur demande d’émigration n’arrivera jamais à temps.

Villa Serpolette, Avenue Jeanne d’Arc Le Pouliguen

Il se fait recenser comme juif sur les listes de recensement entre le 27 septembre et le 20 octobre 1940 et apparaît sur les listes de recensement transmises par la sous-préfecture de Saint-Nazaire à la Préfecture de Nantes au 08 novembre 1940 sous le numéro 137.

Sa résidence déclarée se situe rue Jeanne d’Arc au Pouliguen. Paul et Else seront logés en tant que réfugiés Villa Serpolette et la propriétaire (Melle GIGANT Andrée) recevra à titre d’indemnités d’hébergement 250 francs pour les deux adultes + 10 francs pour les deux enfants).

Eva et Ina restent peu de temps au Pouliguen mais rendent visite régulièrement à leurs parents et au moins pour Ina qui est à l’origine des prises de vues photographiques. Eva va regagner la Palestine et Eva va regagner les Pays-Bas.

Ina AUERBACH avec personne inconnue sur le remblai de La Baule
Ina AUERBACH avec personne inconnue sur le remblai de La Baule Août 1939
Else et Paul AUERBACH remblai de La Baule août 1939
Else et Paul AUERBACH remblai de La Baule août 1939

Paul AUERBACH ainsi que son épouse Else AUERBACH sont arrêtés entre le 15 et le 17 juillet 1942 puis transférés sur Saint-Nazaire puis Nantes puis à Angers au Grand Séminaire.

Liste provisoire d’arrestations et courrier du sous-préfet au préfet de Loire-Inférieure [ADLA 1694W25]

Le 16 juillet 1942, Else et Paul écrivent une lettre à Madame Defoy, une de leurs amies, à Neuilly-sur-Seine :

« Chère madame Defoy,

hier soir, tard dans la nuit, nous et quelques autres avons été récupérés [raflés]
… illisible…

Actuellement, nous sommes sur le départ mais nous ne connaissons pas notre destination.
Dès que nous pourrons…[illisible]…, nous vous informerons de notre nouvelle adresse »

Kommandantur à l’emplacement de l’agence Centrale rue du Général Leclerc [Archives Municipales du Pouliguen]

Ils seront déportés par le convoi numéro 8 d’Angers à Auschwitz le 20 juillet 1942.

Liste convoi 8 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]
Liste convoi 8 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

Le 23 juillet 1942, le train arrive dans le camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz et Paul est sélectionné pour rentrer dans le camp (comme la majorité des déportés du convois numéro 8) puis tatoué avec le numéro 51016.

Deatb Book of Auschwitz, [Musée d’Etat d’Auschwitz-Birkenau, en ligne]

Paul AUERBACH décédera à Auschwitz le 16 août 1942. En l’absence d’informations Else, son épouse est déclarée décédée 3 jours après l’arrivée du convoi.

Ina AUERBACH :

Ina Marie Louise Ingeborg (prénom usuel Ina) la cadette des filles de Paul et Else est née le 11 septembre 1914 à Berlin (Allemagne).

Une des histoires que raconte Eve Auerbach, sa soeur, est que quand elles étaient enfants, et vivaient à Zoppot, Ina avait deux souris. Bien sûr, personne ne savait s’il s’agissait de mâle ou de femelle et peu de temps après dans la chambre d’Ina, ils découvrent dans la cage une douzaine de souris. Cela avait mis dans une colère noire ses parents.

Elle se marie avec Julius SCHERF et divorce de lui à Vienne. Arrivée en France en 1933 avec ses parents, elle se marie avec Monsieur SCHAÄRF, employé dans la maison « Tissu-Mailles » 10, rue d’Uzès à Paris dans le 2ème arrondissement. En Hollande, Ina AUERBACH se marie avec Hans GOTTSCHALK . Ils sont arrêtés par les Nazis mais réussissent à se cacher dans le métro hollandais. Hans tombe malade et décède.
Dans le métro, elle rencontre Jacobus MOLL [Jacob J. MOLL (né le 28 mai 1916 à Assen, Drenhte, Pays-Bas] , tombe amoureuse et ils se marient le 04 septembre 1944.

A la fin de la guerre, ils émigrent aux Etats-Unis en 1946. Ils vivent au 93 Neperan Road, Tarrytown, Etat de New-York. Ils ont une fille, Diona en 1947.

A la fin des années 40, Jack et Ina vont aider Eve (avec son mari Walter et son fils Michael) a émigré aux Etats-Unis en décembre 1950.

Jack et Ina deviennent citoyens américains en 1952.

Dans le milieu des années 50, ils déménagent au 301 North East Avenue, Oak Park, Illinois. Pendant toutes leurs années de mariage, ils déménagent plusieurs fois eu égard aux activités professionnelles de Jack. L’un de ces déménagements les amènera en Europe où ils vivent pendant plusieurs années.

En 1974, ils déménagent à Sun City, Arizona où Ina décède d’un cancer du pancréas le 30 janvier 1991 à Sun City en Arizona (USA).

Eva AUERBACH :

Eva Ursula Marian Senta (prénom usuel Eva) AUERBACH est née le 31 janvier 1913 à Krotoschyn (Pologne). Elle suit ses parents jusqu’à Paris où elle se marie le 10 octobre 1935 à Neuilly-sur-Seine avec Walter Julius HERZBERG (né le 10 juillet 1906 à Breslau Varsovie en Pologne). La famille migrera en Palestine dans les années 50 et le couple aura un enfant.

A la fin de la guerre, en octobre 1944, Eva écrit un premier courrier à la Mairie du Pouliguen pour retrouver ses parents.

« Monsieur le Maire,

je suis la fille de Mr et Mme Paul et Else AUERBACH (passeport Dansigoise) qui ont séjournés dans votre ville « Villa Serpolette » Ave Jeanne d’être pendant les années1939 jusqu’au mois d’août 1941. Depuis ce temps-là, j’ai aucune nouvelles de mes chères parents.
En nom de l’humanité, je vous prie, de rechercher partout, chez les voisins, la grocery [ndlr : l’épicerie), la pharmacie etc et de me donner une réponse en tout cas.

En attendant votre lettre, je vous remercie en avance mille fois.

Eve HERZBERG
HAIFA
Palestine
6. Pevsnerstr. »

Cette lettre adressée à la Mairie du Pouliguen restera sans réponse. Eva Herzberg écrit une deuxième lettre à la mairie du Pouliguen le 31 janvier 1947 :

« Mme Eve HERZBERG
Pewsnertreet 6
HAIFA
Palestine

Monsieur le Maire
Le Pouliguen, Bretagne

Monsieur le Maire,

Je suis la fille de :
Mons. Paul AUERBACH et Mme Else AUERBACH née MANASSE nationalité Danzigoise, qui ont habité à votre ville, Le Pouliguen Villa Serpolette, Ave. Jeanne D’Arc de juillet 1939.
La dernière lettre de mes parents est datée le 02.07.1942, et a été délivrée par la Croix-Rouge.
Voudriez-vous avoir l’obligeance de me donner tout les informations de mes parents. J’ai la crainte, qu’ils sont déportés par les allemands en Juillet ou Août 1942.
Je vous remercie pour votre assistance et j’ajoute des bons de réponse internationales.

Veuillez agréer, monsieur l’assurance de mes sentiments distingués.

Eve HERZBERG« 

Le 22 mars 1947, Edouard RIVET, secrétaire de mairie de la commune du Pouliguen de 1940 à 1970 envoie cette lettre précisant les circonstances de l’arrestation de Paul et Else AUERBACH.

Eva décède à Albuquerque, Nouveau Mexique, Etats-Unis le 17 mai 2001.

Le fils d’Eva et Walter, au décès de sa mère, en triant les affaires, retrouve ces courriers dont il ignorait à priori l’existence et va passer une quinzaine d’années à reconstituer les trajectoires familiales jusqu’à se déplacer en Europe au printemps 2016 en suivant les traces de Paul et Else : Auschwitz-Birkenau, Pologne, Allemagne, France : Paris, Angers, Le Pouliguen.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s