WULFART Max, Eugénie

Max et Eugénie WULFART sont originaires de Lettonie. Max est né à Frauenburg (Saldus) le 01 janvier 1876 tandis que son épouse Eugénie KRAMER est née le 18 janvier 1882 à Riga. Ils se sont mariés le 03 avril 1901 à Riga.

Acte de mariage établi par Ch. WULFART, rabbin, Liepaja [AN, 23444X25]
Acte de mariage établi par Ch. WULFART, rabbin, Liepaja [AN, 23444X25]

2 enfants vont naître de cette union : l’aîné, Louis né le 02 octobre 1902 à Riga (Lettonie) qui exercera la profession d’ingénieur et Marius, le cadet né le 08 novembre 1905 à Paris (14ème arrondissement) qui exercera la profession d’artiste-peintre. Une erreur se glisse dans l’état civil au moment de la naissance de Marius : le nom WULFART se transforme en WOULFART.

Acte de Naissance de Marius WULFART [Archives Mairie de Paris 14N381]
Acte de Naissance de Marius WULFART [Archives Mairie de Paris 14N381]

Max et Eugénie arrivent en France en 1903. Max a alors 27 ans et Eugénie 21 ans. Il résident 235 boulevard du Faubourg Saint-Honoré à Paris (8ème arrondissement). Max est artiste-peintre et avait suivi les cours de l’académie d’Odessa avant son arrivée en France pour y étudier la peinture.

En 1925, il constitue son dossier de naturalisation et fournit les pièces administratives demandées dont un acte de mariage fourni par le rabbin Vulfarts de Liepaja (Lettonie).

En août 1926, le Préfet de Police précise que Max a obtenu la Légion d’Honneur et demande que son fils soit naturalisé en même temps que lui. En marge de ce courrier, on peut lire que même si le fils ne souhaite pas être naturalisé en même temps que ses parents, il serait regrettable de ne pas naturaliser un artiste peintre qui a du talent. De ce fait, des renseignements sont demandés auprès de l’Ecole des Beaux-Arts pour savoir si le talent de Max est prêt à servir les intérêts de la peinture française.

On apprend par ailleurs dans une lettre manuscrite de Max Wulfart, qu’il a suivi les cours de l’Ecole des Beaux-Arts, qu’il expose depuis 20 ans et qu’il a réalisé les portraits d’hommes illustres : le député Moutet, Anatole France et Albert Einstein entre autres.

 Demande manuscrite de naturalisation de Max WULFART [AN, 23444X25]
Demande manuscrite de naturalisation de Max WULFART [AN, 23444X25]

Les sommes dues pour l’enregistrement de la demande de naturalisation sont importantes (3000 francs) mais Max est un artiste bohème sans le sou. Le rédacteur de la Revue Histoire Moderne et Contemporaine va le soutenir pour écrire : « il vit au jour le jour« .

Lettre de A. Aulard, 21 janvier 1927 [ AN, 23444X25]
Lettre de A. Aulard, 21 janvier 1927 [ AN, 23444X25]

Il précise lui-même dans une lettre manuscrite son état de dénuement : « c’est la pauvreté fière et digne d’un artiste qui vit de son art mais c’est une pauvreté réelle« .

 Lettre de Max WULFART, 24 janvier 1927 [ AN, 23444X25]
Lettre de Max WULFART, 24 janvier 1927 [ AN, 23444X25]

Les époux Wulfart vont obtenir gain de cause pour au final régler la somme de 500 francs et seront naturalisés en 1927.

Max Wulfart se fait recenser dans l’arrondissement de Saint-Nazaire (numéro 070) conformément à la 1ère ordonnance allemande au 8 décembre 1940 et s’installe à Saint-Etienne de Montluc.

Extrait liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Extrait liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

Sa bibliothèque, aux alentours de 339 ouvrages, à Paris va être spoliée par les Allemands en août 1943 : « Spolié en août 1943. Possédait notamment des oeuvres complètes d’auteurs français classiques et modernes, quelques livres anciens de valeur, quelques livres illustrés.« 

Bibliothèques spoliées [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]
Bibliothèques spoliées [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

Il déposera une requête pour récupérer sa bibliothèque auprès de l’Office des Biens et intérêts privés (dossier n°646) [source : https://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/OBIP_-_dossiers_individuels_cle0163c6.pdf]

Max décède en 1955. Son fils Marius, le cadet, suivra les traces de son père en tant qu’artiste peintre sous le nom de Marius Woulfart et décède à Grasse en 1991.

Dossier de naturalisation de Max WULFART [Archives Nationales, 23444X25]


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s