FRECHE Léon, Lucienne, Fernand, Paulette, Gilbert, Marc [68]

Fernand FRECHE (à gauche) et Léon FRECHE ((à droite) 1944 © collection particulière

Fernand FRECHE (à gauche) et Léon FRECHE ((à droite) 1944 © collection particulière

Léon Eliaou (prénom usuel Léon) FRECHE est né en Algérie à Médéa le 12 novembre 1900, marié à Blida le 24 janvier 1924 avec Lucienne Marie Myriam FRECHE née le 22 avril 1900 à Blida ; 4 enfants (dont Fernand (27/10/1924), Paulette, Gilbert et Marc). D’Algérie, il migre tout d’abord à Paris, dans le 20ème arrondissement avenue de la Porte de Montreuil puis il décide de tenir un magasin de confection « Paris-Chic » à Saint-Nazaire au 30, rue des Caboteurs à partir de 1938.

Registre du commerce Saint-Nazaire [ADLA 22U153]
Registre du commerce Saint-Nazaire [ADLA 22U153]
Courrier de Saint-Nazaire et de la Région 01 avril 1939 [ADLA, presse en ligne]
Courrier de Saint-Nazaire et de la Région 01 avril 1939 [ADLA, presse en ligne]

Entre le 27 septembre et le 20 octobre 1940, il se fait recenser auprès de la sous-préfecture de Saint-Nazaire sous le numéro 68.

Extrait liste dactylographiée du recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Extrait liste dactylographiée du recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

Le 11 novembre 1940, il déclare son entreprise auprès de la préfecture de Loire-Inférieure.

Le 03 décembre 1940, les scellés sont apposés sur le commerce et un administrateur provisoire est nommé, Gabriel HERVOUËT, arbitre de commerce à Saint-Nazaire. Cet administrateur fait procéder à l’inventaire du stock et trouve un acquéreur en la personne des magasins DECRE, rue de la Marne à Nantes.

Commissariat Général aux Questions Juives AJ38/4597 dossier n°2522

Une partie de la vente servira à payer les créances en cours, à effectuer quelques versements pour subsides à Léon FRECHE et sa famille et à rétribuer M HERVOUËT qui prélève pour sa propre rémunération la somme de 21600 francs (sur les 86000 francs restants, soit 25 % du solde !!!)

Commissariat Général aux Questions Juives AJ38/4597 dossier n°2522

Léon FRECHE quitte Saint-Nazaire pour Alger en décembre 1940. Les deux frères, leurs épouses et enfants font de même [Gaston + Fanny + Charles dit Charly ; Jacques + Yvonne]

Contrôle déplacement Israélites 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Contrôle déplacement Israélites 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

Juifs, Léon et son épouse, Fernand et ses frères sont obligés de fuir vers l’Algérie, puis reviennent à Saint-Etienne en 1943, ne se plaisaant pas en Algérie. Il leur est interdit de retourner en zone Nord. La famille se cachera dans une ferme à Yssingeau (Haute-Loire). De là, Fernand rejoint la résistance et participe à la campagne de libération de l’Alsace sous le commandement du Maréchal de Lattre-de-Tassigny.

Léon rouvrira Paris-Chic à la fin de la guerre dans un premier temps dans le centre Marceau, emplacement numéro 45.

Centre commercial provisoire MARCEAU Saint-Nazaire

Registres matricules militaires [Archives Nationales Outre-Mer, FR ANOM 1 RM 187 ]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s