MEISNER Marc, Reine

Marc MEISNER 1934 [ADLA 4M693]
Marc MEISNER 1932 [ADLA 4M693]

Marc MEISNER (Mordka MAIZNER) est né le 23 mars 1891 à Varsovie (Pologne) [Père : Lévoka MAIZNER et Mère : SCHOKEN Marie] et la famille est arrivée en 1901 en France. Il est marié avec Reine ZEIGEISEN née le 07 novembre 1898 à Bar-le-Duc (Meuse) depuis le 21 octobre 1922 (Paris, 9ème arrondissement).

Actes de naissance et de mariage de Reine ZEIGEISEN [Archives Départementales de la Meuse et Archives de la Ville de Paris, en ligne]

Au moment de son mariage, Marc exerce la profession de constructeur industriel et en 1929, les époux changent d’activité et tiennent un hôtel, l’Hôtel Atalante situé sur le front de mer au 30-31 boulevard d’Armor. Les époux résident non loin de là Villa Yasmina, boulevard d’Armor.

Registre du Commerce Saint-Nazaire [ADLA 22U147]
Registre du Commerce Saint-Nazaire [ADLA 22U147]
Registre du Commerce Saint-Nazaire [ADLA 22U150]
Registre du Commerce Saint-Nazaire [ADLA 22U150]

Les époux sont rejoints à partir de l’automne 1929 par la mère de Marc, Marie, qui va tenir un commerce de fourrures/pelleterie à La Baule.

Registre du Commerce Saint-Nazaire [ADLA 22U147]

Les époux ont tenu un temps également un restaurant à Nantes le « Canard Nantais » au 36, rue de l’Ecluse, restaurant qui sera vendu en 1938.

Entre le 27 septembre et le 20 octobre 1940, Marc MEISNER se déclare en tant que Juif à la sous-préfecture de Saint-Nazaire (ou commissariat de la Baule) sous le numéro 112.

Extrait liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Extrait liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

Suite à la même ordonnance, il déclare également son commerce auprès des services de la préfecture de Loire-Inférieure le 13 novembre 1940.

Déclaration d’entreprise « Juive » [ADLA 1694W23]

L’Hôtel Atalante est à l’origine composé de deux villas : la Villa Galathée et la Villa Atalante, chacune comportant 6 chambres. Un bâtiment annexe construit à l’automne 1930 va réunir les deux villas portant la capacité d’accueil à 24 chambres supplémentaires. L’Hôtel compte donc 36 chambres principales, des salons, un fumoir, une salle à manger, cuisines, offices et diverses salles de service. 6 chambres servent au logement du personnel. L’hôtel appartient en 1929 à Monsieur Alexandre MOREAU DEFARGES, docteur en médecine, et résidant à Paris 1 rue Eugène Labiche dans le 16ème arrondissement à Paris. Hélène KOMORNER pour subvenir aux besoins de sa famille va y occuper un poste d’employée de bureau.

En novembre 1941, le Commissariat Général aux Questions Juives est informé (sic) que l’Hôtel Atalante est toujours en activité et demande à ce que le Préfet de Loire-Inférieure fasse le nécessaire pour aryaniser le commerce et nommer un administrateur provisoire. Ce qu’il ne tarde pas à faire puisque le 16 janvier 1942, Gabriel HERVOUËT, arbitre de commerce à Saint-Nazaire est nommé administrateur provisoire de l’hôtel.

Dossier d'aryanisation de l'Hôtel Atalante [AN AJ38/4598 dossier n°2526]
Dossier d’aryanisation de l’Hôtel Atalante [AN AJ38/4598 dossier n°2526]

L’hôtel avait été réquisitionné par les autorités anglaises à la fin du mois de mars 1940 puis par les autorités allemandes à partir du 1er juillet 1940. Reine MEISNER avait trouvé une gérante « aryenne » Germaine DORIEUX (née le 03 décembre 1903 à Bully, Rhône) et l’avait présentée à la Kommandantur à La Baule qui en avait acceptée la candidature. En novembre 1941, le fonds de commerce de l’hôtel, toujours réquisitionné, est vendu par Mme MEISNER pour le prix de 60000 francs à Monsieur Réginald DE JORNA demeurant Villa Le Charme, allée des Frênes à La Baule. Nommé en janvier 1942, Gabriel HERVOUËT ne peut plus donc aryaniser le commerce (déjà vendu) et voit donc ses diverses commissions lui filer entre les doigts. Après enquête, il tente de considérer que la vente est une vente « arrangée » et tente de la faire annuler, ce qu’il va réussir à faire. [Effectivement, la vente est une vente arrangée].

 Dossier d'aryanisation de l'Hôtel Atalante [AN AJ38/4598 dossier n°2526]
Dossier d’aryanisation de l’Hôtel Atalante [AN AJ38/4598 dossier n°2526]

Gabriel HERVOUËT va récupérer les indemnités de réquisition versées depuis juin 1940 soit plus de 200000 francs annuels sur son compte en banque, l’hôtel est remis en vente et cette fois-ci aux enchères. Gabriel Hervouët recevra trois propositions d’achat mais le fonds de commerce ne sera jamais vendu.

Entre le 26 novembre et le 25 décembre 1940, les époux quittent La Baule pour Paris.

Contrôle de déplacement des Israëlites [ADLA 1694W25]
Contrôle de déplacement des Israëlites [ADLA 1694W25]

En septembre 1944, les époux rencontrent Gabriel HERVOUËT pour récupérer leurs biens. Reine décèdera à Paris (17ème arrondissement) le 20 juillet 1986.

Dossier d’étranger de Marc MEISNER [ADLA 4M881]

Fiches d’étrangers [ADLA 4M693]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s