SCHTERMANN Schoulim, Ida

Schoulim SCHTERMANN est docteur en médecine. Il a passé sa thèse en France en 1923 à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Paris sur le thème : Les Dépôts mortuaires à Paris. Contribution à leur étude et à celle de la statistique de la morgue de 1915 à 1922.

Né le 24 janvier 1898 à Fălești en Moldavie tout près de la frontière roumaine [Père : SCHTERMANN Slioma et mère : Faïga], il a migré en France en 1899 pour y effectuer ses études de médecine. Fălești comptait une importante communauté juive (51% de la population de la ville). Son père en 1918 exerce la profession de marchand d’habits et habite au 14, rue de l’Hôtel de Ville dans le 4ème arrondissement à Paris.

Schoulim se marie jeune à l’âge de 20 ans avec Ida BUTNARIN née le 09 avril 1889 à Sevin (?) en Roumanie [Père : Ilie BUTNARIN, restaurateur à Sevin et Mère : Anne HAÏMZOU, décédée]. Alors étudiant en médecine en tant qu’externe à l’Hôtel Dieu, le mariage a lieu le 03 décembre 1918 (Paris, 4ème arrondissement) en présence de Slioma. Ida exerce alors la profession de couturière et ils habitent ensemble au moment de leur mariage au 12, rue des Ecouffés (Paris, 4ème arrondissement).

Le couple est naturalisé français par décret, article 6, paragraphe 1er de la loi du 10 août 1927, publication au JORF du 25 mars 1928 [Gallica, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6543761j/f59.item.r=schtermann%20schoulim]

Schoulim SCHTERMANN est un médecin très apprécié dans la commune de Saint-Brévin et engagé pendant de nombreuses années dans la vie politique locale.

Vague de la Côte Pornicaise et du Pays de Retz 01 juin 1935 [ADLA, presse en ligne]

Entre le 27 septembre et le 20 octobre 1940 se déclare en tant que Juif auprès de la sous-préfecture de Saint-Nazaire sous le numéro 122.

Extrait liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

Le maire de la commune liste par ailleurs les Juifs résidant dans sa commune.

Liste des Israëlites résidant à Saint-Brévin non daté [Archives Municipales de Saint-Brevin, H13]
Liste des Israëlites résidant à Saint-Brévin non daté [Archives Municipales de Saint-Brevin, H13]

Schoulim SCHTERMANN décède d’une crise cardiaque à Saint-Brévin le 07 février 1941 en son domicile avenue de Mindin.

 [Archives Municipales de Saint-Brevin, Etat civil]
[Archives Municipales de Saint-Brevin, Etat civil]

Suite à l’ordonnance allemande du 13 août 1941, les Juifs ne peuvent plus avoir en leur possession un poste de TSF. Le maire de Saint-Brévin rend compte en septembre 1941 de la situation :

Ida à priori n’a pas été déportée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s