SAENGER Samuel, Irma [85]

Samuel Saenger était entre le 19ème et le 20ème siècle professeur de lycée à Berlin et est docteur en philosophie. De 1898 à 1900, il écrit régulièrement sur ​​l’histoire contemporaine dans la revue berlinoise  « La nation » de Theodor Barth . De 1900 à 1907, il écrit L’avenir de Maximilian Harden en particulier pour le journal  Berliner Zeitung . Samuel était de 1908 à 1933 rédacteur en chef de la revue Neue Rundschau .

Samuel SAENGER est né le 17 février 1864 à Saagar (actuelle Lituanie). Il s’est marié à Bruxelles le 31 juillet 1897 avec Irma SAENGER née SETHE née à Bruxelles le 27 avril 1876. Ils ont deux enfants : Elisabeth (épouse SPIRO) née le 01 mai 1898 à Uccle (Belgique) et Magdalene née le 26 août 1907 à Berlin.

Acte de naissance d'Irma SETHE [Etat civil Bruxelles]
Acte de naissance d’Irma SETHE [Etat civil Bruxelles]

Samuel et son épouse sont de nationalité allemande et Samuel est ex-conseiller extérieur aux affaires étrangères. Il était une figure importante de la diplomatie allemande : avant 1914, il est en poste à l’ambassade d’Allemagne à Londres puis a travaillé pour les ambassades de Stockholm et de Copenhague, a été directeur commercial du Reich allemand à Prague de 1919 à 1921 et est resté actif au ministère fédéral des Affaires étrangères jusqu’en 1926. .

La rencontre avec sa future épouse est rapportée par son petit-fils, Peter SPIRO : «La rencontre entre Irma Sethe et le Dr Samuel Saenger est du à un pantalon. Lors d’un concert à Londres, Samuel Saenger passe la nuit dans une chambre d’hôtel dans laquelle Irma Sethe avait déjà emménagé.Samuel rassemble ses affaires pour quitter la chambre, ils se mettent à chercher ensemble un pantalon et se découvrent un intérêt passionné commun pour la musique. Et cela a conduit au mariage d’Irma et de Samuel.

Irma, son frère et ses soeurs ont baignés dans un univers musical grâce à leur mère. Originaire de Rhénanie, la famille SETHE avait émigré en Belgique où Gérard SETHE s’était installé comme entrepreneur en textile et avait construit une usine de produits en feutre à Bruxelles dans les années 1870. Dès l’âge de cinq ans, elle se met au violon et devint très tôt, une élève brillante. Elle poursuivra son perfectionnement avec Eugène Ysaÿe, professeur de violon de la classe de perfectionnement du Conservatoire de Bruxelles, qui voit en elle une future prodige. Sur ses conseils, elle intègre le Conservatoire de Bruxelles en 1890 où elle reçoit un premier prix de violon à l’âge de 15 ans. Elle aura une liaison amoureuse avec Eugène Ysaÿe. Elle effectuera une carrière en Europe tant en Angleterre qu’en Belgique ou en Allemagne, y compris après son mariage. Elle arrête de se produire en 1914, les raisons de la fin de sa carrière restant inconnues. Elle est démit de sa nationalité allemande en 1939.

Le couple est arrivé en France le 23 mai 1939 puis se dirige sur la Baule dans la foulée (date d’arrivée dans la commune inconnue) pour pouvoir embarquer sur un paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique. Ils résident Villa « Les Anémones » avenue des Evens. Logent également dans cette villa d’autres familles de langue allemande.

Villa Les Anémones, avenue des Evens, LA BAULE © collection particulière OG
Villa Les Anémones, avenue des Evens, LA BAULE © collection particulière OG

Entre le 27 septembre et le 20 octobre 1940, Samuel SAENGER se déclare en tant que chef de famille juif auprès de la sous-préfecture de Saint-Nazaire (ou commissariat de la Baule) sous le numéro 85.

Extrait liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Extrait liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25

Par ailleurs, les autorités préfectorales de Loire-Inférieure fichent tous les ressortissants des puissances belligérantes : allemands, slovaques, polonais, autrichiens.

Fiches Allemands Slovaques Polonais Autrichiens [ADLA1694W25]

Samuel et Irma se déplacent au cours du moins de novembre 1940 à Nantes au Consulat des Etats-Unis pour obtenir un visa et sont inscrits sur les listes d’attente des quotas d’immigration par pays.

Contrôle de déplacement des Israélites et Contrôle des déplacement des étrangers novembre 1940 [ADLA 1694W25]

Ils reviennent à la Baule le temps d’obtenir leurs visas et quittent définitivement la commune au cours du mois de janvier 1941 pour Paris.

Contrôle de déplacement des Israélites et Contrôle des déplacement des étrangers janvier 1941 [ADLA 1694W25]

Samuel et Irma SAENGER ainsi que les familles SPIRO et CHAPIRO ont suivi la même filière, celle de Varian FRY à Marseille qui entre août 1940 et l’automne 1941 sauva entre 2 et 4000 Juifs des milieux artistiques ou anonymes. Les éléments d’information (non consultés) se trouvent aux Archives de la Bibliothèque Nationale Allemande à Francfort dont un affidavit du 24 avril 1940 émanant du Emergency Rescue Committee, New York (https://portal.dnb.de/opac.htm?method=simpleSearch&cqlMode=true&reset=true&referrerPosition=0&referrerResultId=idn%3D116488271%26any&query=idn%3D116743379)

Les époux quittent définitivement l’Europe par Lisbonne en prenant le paquebot SS THOME le 14 mars 1941 et qui arrive à New York le 26 mars 1941. C’est Madame GARNIER avenue des Evens à la Baule qui leur sert de référence en France lors de l’enregistrement des formalités d’embarquement. Il se rendent chez leur fille Magdalene qui avait préalablement émigré aux Etats-Unis.

Elisabeth dite Lily qui avait fui l’Allemagne dès 1935 avec son mari Eugen SPIRO (peintre) s’était installée dans un premier temps à Paris. Elle rejoint Pornichet le 06 septembre 1939 et loge à l’Hôtel Pension L’Hermitage avenue des Evens puis à partir de 1940 Biarritz puis Sanary-sur-Mer où ils rejoignent nombre d’intellectuels ou artistes allemands ayant fui le régime nazi.

Elle quitte la France pour rejoindre le Portugal et s’embarquer à bord du SS Thome au départ de Lisbonne le 06 mai 1941 en ayant obtenu un visa via la HICEM de Marseille et qui leur aura par ailleurs réglé le voyage pour rejoindre Baltimore le 18 mai 1941. Il est d’ailleurs probable que de Paris, les époux SAENGER aient rejoints leur fille Lily à Marseille pour par la suite rejoindre Lisbonne.

Magadalene exercera la profession de pianiste pour musique de films, réside à Hollywood, Los Angeles et travaille à la Métro Goldwyn Mayer lors de son cinquième mariage avec Albright F. JOSEPH de profession écrivain (de son vrai prénom Albrecht Franz) le 14 septembre 1942.

Samuel décède à Los Angeles d’une crise cardiaque le 06 mai 1944.

Los Angeles City, California, index of deaths, 1877-1962 and death records, 1930-1963

Irma se fait naturalisée américaine le 22 novembre 1946 et décède à New York le 12 mai 1958.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s