ONISCHKO Abraham

Abraham ONISCHKO 1939 [ADLA 4M899]
Abraham ONISCHKO 1939 [ADLA 4M899]

Eléments biographiques

Abraham Ber ONISCHKO est né le 13 octobre 1900 à Odessa. [Père Jacques ONISCHKO et mère : Dobra BLUDERMANN]. Il s’est marié dans un premier temps avec Rosa DOFTORACH de laquelle il divorce pour se remarier le 22 décembre 1938 avec Léontine ONISCHKO née CARON née le 27 juin 1894 à Saint-Nazaire (divorce le 13 décembre 1949 et décès à Paris 18ème arrondissement le 07 juin 1972).

Acte de naissance de Léontine CARON et acte de mariage ONISCHKO/CARON [Etat Civil, Archives Municipales de Saint-Nazaire]

Il est arrivé en France en 1934, réside à Paris 36, rue Muller dans le 18ème arrondissement et arrive à Saint-Nazaire le 12 novembre 1938 [CNI 1933-1936] où il réside 20, place Marceau (comme Isaac FLORIS). Il s’inscrit au registre du commerce auprès du tribunal de commerce de Saint-Nazaire pour y exercer la profession de marchand ambulant en chemiserie, bonneterie, vêtements de travail, cuirs et imperméables, confections pour hommes et dames.

Registre du Tribunal de commerce de Saint-Nazaire [ADLA 22U153]
Registre du Tribunal de commerce de Saint-Nazaire [ADLA 22U153]

Il est considéré comme réfugié russe et à ce titre a dû avoir du mal à acquérir la nationalité française, les autorités russes refusant de délivrer les actes de naissance, indispensables à la naturalisation ou à toute démarche dans l’administration française. C’est le cas de sa mère Dobra, de sa soeur Rebecca et de son frère Samuel qui s’adressent à l’Office des réfugiés russes pour obtenir une attestation de naissance ayant pour but de prouver l’identité, la nationalité et le statut du demandeur..

Attestations de naissance [Archives de l’OFPRA, en ligne]

Persécutions :

Entre le 27 septembre et 20 octobre 1940, Abraham ONISCHKO se déclare en tant que Juif à la sous-préfecture de Saint-Nazaire sous le numéro 69.

Extrait liste recensement 8 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Extrait liste recensement 8 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

En vertu de la 2ème ordonnance allemande du 18 octobre 1940, Abraham ONISCHKO déclare son entreprise auprès de la sous-préfecture de Saint-Nazaire le 11 novembre 1940.

Les scellés sont apposés sur son commerce (et comme il s’agit d’un marchand forain à la pièce de l’appartement privé dévolue au stockage de la marchandise) le 03 décembre 1940 et un inventaire est dressé le 04 décembre 1940.

Inventaire Commerce Abraham ONISCHKO décembre 1940 [AN, CGQJ, dossier d'aryanisation, AJ38/4598 dossier n°2539
Inventaire Commerce Abraham ONISCHKO décembre 1940 [AN, CGQJ, dossier d’aryanisation, AJ38/4598 dossier n°2539

Le produit de la vente d’un commerce aryanisé est acté par notaire, l’argent est dans un premier temps versé sur le compte de l’administrateur provisoire puis versé sur un compte de la Caisse des Dépôts et Consignations, 10% est versé sur un compte à destination du Commissariat Général aux Questions Juives et une somme forfaitaire correspond à 1/6 de la rémunération de l’administrateur provisoire est versée sur un compte allemand à la Barclay’s Bank. En théorie, une partie du produit de la vente peut être versée au propriétaire sur sa demande sous forme d’aide et après accord de la Préfecture. Dans les faits, très peu en bénéficieront.

Le 28 janvier 1941, Gabriel HERVOUËT, arbitre de commerce, est nommé officiellement administrateur provisoire par le préfet Philippe DUPART. Estimé à 4708 francs, le stock est vendu 5000 francs à Monsieur ROUGIER, négociant, 3, place Marceau à Saint-Nazaire le 07 février 1941 après accords des autorités allemandes et de la Préfecture de Nantes (et qui sera par ailleurs également acquéreur du commerce de Salomon PASSY, marchand forain à Saint-Nazaire). Une somme de 2000 francs sera versée à Abraham ONISCHKO.

L’administrateur propvisoire est proposé pour une rémunération mensuelle de 1250 francs par la Préfecture de Nantes (en sachant qu’il avait déjà conservé devers lui la somme de 500 francs en provisions pour sa rémunération), l’aryanisation ayant duré un mois.

Rémunération Gabriel HERVOUËT 27 octobre 1942 [AN, CGQJ, dossier d’aryanisation, AJ38/4598 dossier n°2539]

Abraham ONISCHKO est radié du registre de commerce et de son rôle de patente et la licence de marchand forain est annulée.

Abraham ONISCHKO quitte la presquîle entre le 26 mars et le 25 avril 1941 pour Paris. En l’état actuel, il semble que Abraham ONISCHKO a réussi à échapper à la déportation. En revanche, sa mère Dobra ONISCHKO née BLUDERMANN sera déportée par le convoi 67 du 03 février 1944 au départ de Drancy vers Auschwitz.

Etat de changement de résidence des étrangers avril 1941 [ADLA 1803W106]
Etat de changement de résidence des étrangers avril 1941 [ADLA 1803W106]

Dossier d’étranger de Abraham ONISCHKO [ADLA, 4M890]

Dossier d’étranger de Abraham ONISCHKO [ADLA 4M899]

Fiches cartonnées d’Abraham ONISCHKO [ADLA 4M703]