FILIBA Nathan, Esther, [Eugénie] [105]

Nathan FILIBA est né le 19 mai 1880 à Constantinople et est arrivé en France à l’âge de 19 ans en 1899. En 1907, il réside 42 Faubourg Montmartre dans le 9ème arrondissement à Paris. Il a un frère et trois soeurs. Son frère exerce la profession de métallurgiste et habite en 1926 au 64, faubourg Montmartre dans le 9ème arrondissement à Paris. Il sera engagé volontaire en 1914. Ses trois soeurs habitent avec lui au 137 avenue d’Italie dans le 13ème arrondissement à Paris : Fanny née en 1885 et mariée à un français, Suzanne RICHARD et Rachel ARAMIANTZ.

Il est marié depuis le 04 juillet 1907 (Paris, 9ème arrondissement) avec FILIBA née FILIBA Esther née le 26 juillet 1882 à Constantinople également. Il semble que le mariage ait été annulé puisque l’acte de mariage d’origine est rayé puis retranscrit cette fois-ci le 25 juillet 1907. Lors de ce mariage, le couple légitime l’enfant qu’ils avaient eu quelque temps auparavant. : Eugénie dite Nina née le 09 février 1907 à Paris (9ème arrondissement). Il exerce successivement les professions de négociant en bijouterie, parfumeurs au début du siècle.

Acte de mariage de Nathan et Esther FILIBA et acte de naissance d’Eugénie FILIBA [Archives de Paris, actes d’état civil, en ligne]

En 1923, il est restaurateur d’antiquités dans un petit magasin qu’il loue au 36 rue des Petits-Champs à Paris dans le 2ème arrondissement puis en 1926, Nathan FILIBA exerce la profession d’antiquaire en association avec un compatriote naturalisé américain : Monsieur DARSA au 137, avenue d’Italie (Paris, 9ème arrondissement) et habite au 45, rue de Sèvres (Paris, 6ème arrondissement).

Il effectue une demande de naturalisation en 1925.

Dossier de naturalisation de Nathan FILIBA [Archives Nationales, 18989X25]
Dossier de naturalisation de Nathan FILIBA [Archives Nationales, 18989X25]

Les époux FILIBA obtiennent leur naturalisation en 1926 [Paru au JO du 27 juillet 1926]. [Gallica, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65172988/f91.item.r=FILIBA%20Nathan]

JORF 27 juillet 1926
JORF 27 juillet 1926

Leur fille Eugénie se marie avec Marks STOCK le 12 mars 1935 à la mairie du 10ème arrondissement à Paris et au Temple de la rue des Tournelles le 17 mars 1935. Nathan et Esther résident alors 79, avenue de Ségur à Paris (15ème arrondissement). Nina FILIBA avait été préalablement fiancée en 1931 mais les fiançailles avaient été rompues quelque temps plus tard.

Acte de mariage d'Eugénie et Marks STOCK [Archives de Paris, en ligne]
Acte de mariage d’Eugénie et Marks STOCK [Archives de Paris, en ligne]

En 1931, Nathan et Nina font partie de la Ligue Internationale Contre l’Antisémitisme (LICA) et sont élus respectivement trésorier et secrétaire-adjoint de la 5ème section de la Fédération de la Seine. [Bulletin de la LICA, 01 décembre 1931]

Peu de temps après le mariage de leur fille, les époux FILIBA se dirigent sur La Baule et Nathan va exercer la profession d’antiquaire dans un des commerces du casino tandis que son épouse Esther tient un magasin de bijouterie, tapis également dans les commerces situés tout autour du casino de La Baule.

Registre du commerce Saint-Nazaire [ADLA 22U152]
Registre du commerce Saint-Nazaire [ADLA 22U152]

Entre le 27 septembre et le 20 octobre 1940, Nathan FILIBA se déclare en temps que Juif auprès de la sous-préfecture de Saint-Nazaire (ou mairie de La Baule) sous le numéro 105.

Extrait liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]
Extrait liste dactylographiée recensement 08 novembre 1940 [ADLA 1694W25]

La Préfecture de Loire-Inférieure liste les ressortissants slovaques, polonais, autrichiens et allemands. Nathan apparaît dans ce fichier mais une erreur a été commise car il n’est pas de nationalité polonaise.

Fiches Polonais, Slovaques, Autrichiens, Allemands sans date [ADLA 1694W24]
Fiches Polonais, Slovaques, Autrichiens, Allemands sans date [ADLA 1694W24]

En octobre 1940, les Autorités Allemandes confisquent tous les postes de TSF appartenant à des Juifs. Cette décision sera officialisée par l’ordonnance du 13 août 1941. Nathan ramène le sien le 29 septembre 1941 à la sous-préfecture de Saint-Nazaire.

Confiscation des postes de TSF [ADLA 1694W24]

Nathan et Esther FILIBA sont arrêtés à la Baule le 16 juillet 1942 vers 21 heures à leur domicile puis transférés sur Saint-Nazaire, Nantes et Angers au Grand Séminaire. Des témoins assistent à l’arrestation : Mr et Mme KERNBAUM, Villa Jocelyce, allée des Ondines et madame RABOIS, Villa Le Grillon, avenue Verdier.

Listes d’arrestations provisoire et définitive [ADLA 1694W25]

Prévus pour être embarqués dans le convoi numéro 8 d’Angers à Auschwitz, Nathan fait partie des 14 hommes qui durant le trajet du train descendent à Drancy (raison inconnue).

Liste convoi 8 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]
Liste convoi 8 [CDJC, Mémorial de la Shoah, en ligne]

Esther est quant à elle rayée de la liste du convoi numéro 8 et est dirigée vers le Camp de la Lande à Monts près de Tours où elle arrive le 20 juillet 1942 par le train d’Angers à 15h31.

ADIL 120W18]
ADIL 120W18]

Esther est transférée à Drancy fin août 1942 tandis que Nathan est transféré de Drancy à Pithiviers.

Nathan est déporté par le convoi numéro 35 de Pithiviers à Auschwitz le 21 septembre 1942 tandis qu’Esther est déportée de Drancy à Auschwitz le 23 septembre 1942.

Les commerces juifs étant devenus vacants, le magasin de Nathan FILIBA sera réquisitionné par les Autorités Allemandes en 1943.

Déclaration de réquisition du 20 septembre 1943 (magasins occupés dès le 01 février 1943) des magasins Lina et Filiba dans la galerie du casino [Archives Municipales de La Baule 4H42]

Eugénie FILIBA épouse STOCK domiciliée 2, rue Jean-François GERBILLON dans le 6ème arrondissement à Paris, la fille de Nathan et Esther n’a pas été déportée. Elle écrira à la Mairie de La Baule en 1946 pour percevoir une indemnisation.

C’est également Eugénie STOCK qui s’occupe de s’adresser au Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre afin d’obtenir les différents certificats : de disparition, de déportation, d’internement et obtiendra le statut de déporté politique puis Mort pour la France pour Nathan et Esther. L’acte de décès a été fixé cinq jours après le départ du convoi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s